Bonsoir visiteur

Tour du creux du Van : à la découverte d'un magnifique cirque naturel en Suisse
Icône cartographie

Il y a à peine quinze jours, alors que nous revenions de notre petite balade à pied sur l'aiguille de Beaulmes et d'une petite visite de Neuchâtel, nous avons distingué au loin une énorme falaise. Il ne nous en fallait pas plus pour programmer une sortie par ici afin de savoir ce qu'il en retournait ! D'autant plus que nous apprécions les falaises et la randonnée sur le mont d'or nous avait déjà offert un merveilleux paysage. Après une recherche Internet, il se trouve que la falaise, que nous avions vue, est en faite un cirque naturel appelé : « Le creux de van " :

Si cela ne vous tente toujours pas ? Regardez ci-dessous  ce qui vous attend

Le creux du van, panorama

 

Selon wikipédia, « Un cirque est une enceinte naturelle à parois abruptes, de forme circulaire ou semi-circulaire, formée par une dépression d'origine glaciaire, c'est alors un cirque glaciaire, ou volcanique comme à La Réunion ».

Pour le creux du Van, lors de la dernière aire glaciaire, un glacier semble avoir formé cette particularité incroyable. L'objectif est donc d'aller voir à l'intérieur mais aussi au-dessus de ce cirque afin de se régaler d'une des plus belles vues de Suisse !

Départ de Noiraigue :

paysage montagne forêt

En ce samedi, le temps annoncé est incertain avec en après-midi de possibles orages. Nous emportons donc notre Softshell si la température baisse et nos vestes de pluies Vaude...si l'orage nous tombe dessus. Nous arrivons à 9h30 à Noiraigue, petit village à proximité de Neuchâtel et à une demi-heure à peine de Pontarlier. Face à nous, de belles et grandes montagnes accompagnées de falaises calcaires semblent nous appeler. En nous stationnant à la gare, nous distinguons de suite les petits panneaux jaunes de randonnées suisses. Nous nous dirigeons vers la ferme Robert. De toute manière, impossible de se perdre car un grand nombre de randonneurs se sont donnés rendez-vous pour cette balade. La randonnée semble être le sport national Suisse !

AFalaise calcaireu départ, nous sommes sur une route goudronnée et très rapidement, nous prenons à droite vers la fameuse ferme. Une belle grimpette nous fait alors accélérer le cœur. Puis, nous arrivons à une ferme auberge où nous aurons une belle vue du cirque. Nous continuons alors après une lecture rapide de quelques panneaux didactiques (animaux présents dans le secteur, formation géologique...) vers la fontaine d'eau froide. Un grand chemin (interdit au VTT) nous emmène alors au plus près du creux puis de la fameuse fontaine.  

N'hésitez pas à prendre de l'eau dans une gourde car la suite s'annonce sportive et en haut, il n'y aura plus d'eau. Le gros morceau de la randonnée s’annonce car il est maintenant nécessaire de monter tout en haut de la falaise. Pour ce faire, il ne faudra pas faiblir durant la montée qui est, il faut le dire assez raide.Rigolant Au bout de 45 minutes d’essoufflements, de transpiration mais aussi d'émerveillements, nous dépassons enfin la crête qui est à plus de 1400 mètres...non sans une certaine satisfaction.Sourire A noter que le départ est à 600 mètres d'altitude ce qui fait un dénivelé supérieur à 800 mètres.

 

Flo à l'arrivée au sommet :

Paysage falaise avec randonneur

 

Grande gentiane (plante)Arrivés en haut, le temps se couvre,même si le soleil est encore présent, et nous préférons aller en direction de la crête du cirque que d'aller vers la grange Vy qui aurait pu nous fournir une belle vue sur le lac de Neuchâtel. A l'arrivée au cirque, nous sommes complètement récompensés de nos efforts. En effet, la vue est vraiment somptueuse. Un demi-cercle avec des falaises de plus de 100 mètres, ça ne se voit pas tous les jours !

Quelques photographies plus tard, nous décidons de nous asseoir face à cette merveilleuse formation géologique pour un pique-nique bien mérité. Nous en profitons également pour sortir un petit livre sur la flore afin de connaître quelques fleurs spontanées comme l'Ancolie, le Lys martagon ou encore la grande Gentiane qui donne la Suze (boisson alcoolisée) !

Puis, une petite sieste s'impose avant de décoller à la vue de quelques gros nuages. Nous faisons alors le tour du cirque avec des vues plus belles les unes que les autres. Le chemin est vertigineux par endroit et il faudra faire attention aux enfants et aux personnes sujettes aux vertiges. A certain endroit, trébucher n'est pas une bonne idée ! Pied de nez


Panorama au dessus du creux :

 

Panorama alpage

Quelques panoramas plus tard, nous décidons de quitter ce lieu enchanteur afin d'entamer la descente. Noiraigue est annoncé à 1 heure et 20 minutes. Soudain, alors que nous entamons la descente, le ciel gronde un peu puis davantage. Sauvons nous avant que le ciel nous tombe sur la tête ! Malheureusement, la pluie intervient rapidement nous obligeant à protéger le sac et nous même avec nos vestes de pluies.

La descente devient de plus en plus délicate car la pluie rend très glissant les morceaux de roches calcaires. Attention donc aux chevilles et aux genoux! Durant la descente, nous rencontrerons plusieurs personnes s’abritant sous des arbres. Certaines n'avaient pas de vestes de pluie... La question qui nous est demandée est « A combien de temps nous sommes du sommet ?» et je réponds, une bonne demi-heure avant de re-partir sous quelques soupiresRigolant. Et oui, la montée est rude ! Nous continuons notre descente avec bon entrain afin de ne pas être trop trempés. Mais le temps change vite et l'orage passe pour nous laisser dans les quarantes dernières minutes un beau soleil. Les genoux chauffent et nous finissons tranquillement la descente avant d'arriver à notre point de départ : le village de Noiraigue.

Une dernière pour finir de vous convaincre  :

 

Creux du van, cirque naturel en suisse

Il est bien évidemment possible de faire la boucle que nous avons faite dans l'autre sens mais je pense qu'il est plus facile de faire cette balade dans le sens que nous avons fait car il est souvent plus facile de monter fortement que de descendre. Si vous regardez le profil d'élévation dans l'onglet cartographique, vous vous rendrez compte que la montée est plus raide que la descente. Il est aussi possible de monter et descendre par un seul côté pour raccourcir la durée de la balade.Clin d'œil

 Conclusion :

Une balade qui vaut le détour, voilà comment je ferai de la publicité auprès d'une personne qui me demanderait si cette randonnée est intéressante ! Un joli coin de nature encore bien protégé (réserve naturelle) qui offre des vues saisissantes. Pour autant, ces vues se méritent et il ne faudra pas avoir peur de pousser sur les mollets en montant. Il faudra aussi veiller aux enfants le long de la falaise mais aussi durant l'ascension et la descente car le risque est tout de même présent. Le creux du Van est donc une balade de 13 kilomètres qui saura être exigeante avec vous sur certains secteurs mais la récompense compensera largement vos efforts. Par-contre, ce parcours est d'après moi à éviter lors de brouillard ou de mauvais temps.

Enfin, si vous souhaitez avoir des statistiques de la balade, le tracé du parcours pour votre GPS,  la trace en 3D sur Google Eart ou encore d'autres photos, n'hésitez pas à aller sur l'onglet cartographique en cliquant sur l'icône « cartographie » en haut à droite de ce compte-rendu.

 

Bonne balade sur le Creux de Van !



Posté le 11/07/2011 à 19h05 par Loic
M.à.j le 26/07/2013 à 18h22

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 530532 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr