Bonsoir visiteur

Quelle tente choisir ?

Partir en autonomie sans véhicule à moteur signifie se débrouiller souvent seul pour manger, s'orienter, prendre des décisions... La première question, qui se pose, est pourquoi partir alors que l'on est « si bien » dans nos sociétés occidentales (j'entends par là chouchouté, exemple : l'eau courante) ? Sans doute pour retrouver une vie simple et où l'on devient acteur, où chaque décision engendrera son lot de surprise et d'émotions. Je traite à ma façon cette question dans l'article : pourquoi partir ? Dans la même logique, je vous invite à venir lire aussi les articles suivants pour votre préparation :

Au travers de ces articles qui se complètent au fur et à mesure de mon temps et de notre expérience, je souhaite vous donner quelques clefs pour envisager un voyage sans moteur au contact de notre environnement dans les meilleures conditions possibles. Ces articles traitent principalement de généralités et doivent vous orienter dans le choix de votre matériel. Comme dans toute pratique, il est bien sûr important d'y aller progressivement pour ne pas par exemple passer une semaine sous la pluie et finir dégoutter à cause d'une mauvaise préparation ou d'un mauvais équipement...

Panorama sur le Grand Saint Bernard

Dans cet article et comme son titre l'indique, je souhaite vous orienter dans le choix de votre « maison » de voyage si vous décidez de prendre une tente. Je ne sais pas si vous l'avez déjà vécu mais lorsque vient la nuit et que l'on doit dormir en bivouac, les peurs ancestrales réapparaissent (c'est cela qui a permis sans doute à notre espèce de survivre) ! Même si dans nos contrées vous ne risquez pas de tomber sur un tigre à dent de sabre, votre corps et votre psyché, après une dure journée, ont besoin de se reposer.

Pour ce faire, plusieurs possibilités s'offrent à vous :

  • Soit on dort « à la belle étoile »,
  • Soit on dort « sous une bâche » ou une structure un peu plus élaboré appelé « tarp »,
  • Soit on dort dans une tente,
  • Soit on dort sous un toit.

Toutes les solutions sont possibles mais selon vos envies et votre façon de voir les choses, vous vous tournerez vers une des solutions précitées. Bien-sûr, durant un voyage itinérant il est possible de coupler par exemple tente et nuit en gîte afin de prendre une douche de temps en temps par exemple !

Ici je développerais le fait de dormir en tente, je décrirais les avantages et les inconvénients de ce système de repos. Je poursuivrais par vous exposer les différents types de tente sur le marché afin que vous puissiez vous orienter vers la forme ou les capacités et donc les besoins que vous formulez. Je finirai en vous donnant des conseils sur les matériaux, la ventilation ou encore les accessoires afin que vos nuits se passent bien ! A savoir que j'ai déjà posté trois tests de tentes, dont une accessible au grand public et légère :

Bonne lecture !

 


 

La tente est une solution qui représente d'après moi un bon compromis entre la légèreté et le confort. En effet, une tente bien conçue pour deux n'excède pas les 3 kilos (à part pour les tentes très techniques). Une fois montée, vous avez votre maison et votre coin d'intimité. A la fois, cela rassure et procure un confort tout relatif mais non négligeable car vous serez à l'abri des phénomènes climatiques (pluie, vent...) et des insectes pas toujours très agréables (moustiques, moucherons, araignées...).

T2 ultralight pro

 

Avant le choix d'une tente, il faut se poser quelques questions :

  • Quel type de tente ?
  • Quel budget ?
  • Combien de personnes devront y dormir ?
  • Quel voyage : à vélo, à pied, en kayak...?
  • Quelles particularités météorologiques, technique vais-je rencontrer ?

Et bien d'autres...

Comme à chaque fois, prenez bien le temps de réfléchir à ces questions, à les noter si nécessaire et ensuite essayer des résoudre ! Sur le marché, vous trouverez une multitude de possibilités. Pour vous y retrouver, je vous conseille un rapide tour ci-dessous afin de vous orienter sur la tente correspondant le mieux à vos attentes.

 

I] La tente dôme  aussi appelée « Igloo »

Tente IglooC'est la tente de notre enfance. Certainement la plus répandue, elle a fait ses preuves. Sa construction est simple : deux arceaux se croisent au point culminant de la tente et font tenir la structure.

Avantages :

  • Excellente tenue au vent,
  • Tente autoportante,
  • Montage simple et rapide,
  • Bon rapport poids/taille.

Inconvénients :

  • Pas ou très petite abside (pas de place devant la tente pour poser vos affaires)

Utilisations :

Tente polyvalente pour randonnées, le voyage outdoor même en montagne et en hiver. De 1 à 4 personnes.

Prix :

Dépend de la qualité de fabrication mais cela peut être abordable à assez cher.

 

II] La tente Pyramidale

Tente pyramidaleC'est la vieille tente de nos parents ou grands parents. Cette tente est maintenue par deux poteaux de chaque côté de la structure. Cette tente très légère peut être un bon compromis si vous hésiter entre un tarp et une tente.

Avantages :

  • Très légère et rapide à monter en cas d'urgence,
  • Possibilité d'utiliser vos bâtons de marche (économie du poids),
  • Coût souvent avantageux.

Inconvénients :

  • Tente non autoportante,
  • Nécessite des cordelettes pour son maintien,
  • La surface utilisable est réduite à la moitié de la surface au sol,
  • Le poteau à l'entrée gêne pour rentrer,
  • Tenue au vent moyen.

Utilisations :

Tente très légère pour les personnes souhaitant concevoir les voyages d'une façon ultralégère. Ces tentes sont faites principalement pour des secteurs non soumis à conditions extrêmes et non soumis à des agressions extérieures comme des moustiques ! Ces tentes sont aussi utilisées en cas d'urgence. De 1 à 2personnes.

Prix : Assez peu onéreux mais si cela peut devenir un petit peu cher si vous vous orientez vers de la qualité.


III] Tente géodésique

Tente géodésiqueC'est une tente avec une architecture complexe. Son nom vient du fait qu'elle est décomposée par au moins trois arceaux tout comme la terre qui est cartographiée et donc découpée via un système géodésique. Ex : Le système géodésique du GPS aussi appelé WGS84. C'est une tente très résistante mais qui s'adresse à des personnes recherchant la solidité à des phénomènes naturels intenses. De 2 à 3 personnes.

 

Avantages :

  • Tente autoportante,
  • Surface utilisable très bonne,
  • Excellente tenue au vent et à la neige.

Inconvénients :

  • Coût élevé de part sa complexité de construction,
  • Poids,
  • Montage pas toujours facile.

Utilisations :

Tente utilisée pour des voyages natures ressemblant à des expéditions avec des conditions difficiles à extrêmes. De 2 à 3 personnes.

Prix :

Le coût de base est cher et cela peut allègrement dépasser les centaines d'euros. Cette tente est un investissement qu'il faudra savoir rentabiliser en l'utilisant souvent dans des conditions pouvant être difficiles.


IV] La tente pyramide

Tente forme pyramideC'est à mon avis la tente familiale par excellence. Son gros volume intéressant et toute fois à relativiser à cause de ses parois très inclinées. Il faut aussi prévoir de nombreux piquets et le montage n'est pas toujours facile. De 2 à 6 personnes.

Avantages :

  • Bonne ventilation,
  • Hauteur intérieure importante,
  • Aucune condensation.

Inconvénients :

  • Poids élevé,
  • Tenue modeste face au vent.

Utilisations :

Ce type de tente est utilisé principalement en camping ou lors de déplacements avec des engins motorisés. C'est une tente conviviale qui n'a pas vraiment sa place dans un voyage outdoor. En famille, préférez prendre une tente pour les parents et une pour les enfants afin d'optimiser le poids et le volume de vos bagages. De 4 à 10 personnes (voir plus).

Prix :

Prix intéressant surtout si l'on divise le prix par le nombre de personne que ce type de tente peut accueillir.


V] La tente tunnel

Tente tunnelTente intéressante de part sa capacité à offrir un espace important avec un poids contenu. Son architecture très simple est composée de deux arceaux parallèles. L'abside est souvent aussi importante ce qui permet de poser pas mal d'affaires ailleurs que dans la tente. Il s'agit là d'une tente du type Omega II que nous avons testée pour vous à cette adresse : Test de la tente Salewa Omega II.

Avantages :

  • Hauteur du toit excellent, (on peut souvent manger accroupi ou sur les fesses),
  • Espace le plus important de toutes les tentes,
  • Tenue au vent correcte si la tente est positionnée face au vent,
  • Montage simple et rapide.

Inconvénients :

  • Tente non autoportante,
  • Les côtés larges sont sensibles au vent.

Utilisations :

Tente assez polyvalente, proposant un bel espace. Ce type de tente peut être utilisée pour les voyages itinérants à pied en vélo... si votre critère est d'avoir de la place au détriment d'un poids un peu plus conséquent qu'une tente igloo par exemple. De 2 à 4 personnes.

Prix :

Prix souvent intéressant pour un bon volume. Pour autant, la qualité peut faire que les prix puissent atteindre quelques centaines d'euros.


VI] Les autres tentes (formes mixtes)

Tente de forme mixte (Hogan XT)Ces tentes hors catégories sont conçues souvent pour coupler les avantages des différentes architectures. Tout comme la très célèbre Vaude Hogan XT qui est très uilisée pour les voyages à vélo sur de très longues périodes, ces tentes permettent d'obtenir des choses très intéressantes comme une bonne tenue au vent, des absides gigantesques pouvant héberger des vélos (cas de la Hogan XT). Ces tentes sont donc en théories optimisées pour satisfaire un maximum de vos besoins. Forcément, le coût s'en ressentira !

Avantages :

  • Selon les modèles, meilleure tenue au vent, abside gigantesque, autoportante

Inconvénients :

  • Selon les modèles, prix, poids, conception complexe.

Utilisations :

Des voyages à vélo aux treks les plus exigeants, ces formes dites mixtes pourront après analyse vous proposer un meilleur compromis que les tentes dites classiques. De mon côté, j'espère un jour avoir la chance de tester la Vaude Hogan XT pour vous mettre en avant tout le potentiel de ce type de tente. De 2 à 4 personnes.

Prix :

Souvent très chère à cause de leurs particularités. C'est un investissement qu'il faudra savoir rentabiliser à coup de belles sorties ! (plus de 300€)


VII] La tente canadienne

Tente canadienneC'est une tente très compacte qui permet de gagner en légèreté ce qui est intéressant si vous compter partir sans trop de poids dans le sac à dos. La contrepartie est que le volume utilisable est très réduit et il sera difficile de manger à deux dans de bonnes conditions dans une tente de ce type.

Pour autant cette option est à envisager. Nous avons utilisé la T2 ultralight pro pendant un bon moment pour nos sorties nature sans trop de souci !

Avantages :

  • Poids,
  • Compacte,
  • Montage facile,
  • Prix parfois abordable,
  • Petite, se glisse partout et reste discrète.

Inconvénients

  • Petit volume,
  • Abside de petite taille,
  • Faible espace entre les deux parois.

Utilisations :

La tente canadienne peut être utilisée un peu partout ce qui la rend pratique. On l'emporte assez facilement dans son sac pour une randonnée d'un week end ou plus si l'on est pas trop équipé. Nous avons un bon ressenti sur ce type de tente même si nous ne conseillons pas fortement ce type de tente pour un grand voyage à vélo car la place vous manquera assez rapidement et lors d'une journée pluvieuse, manger plié en quatre n'est pas forcément agréable !

Prix :

Abordable à assez coûteux. (de 100 à 300€)

 

VIII] Les conseils et autres astuces

 

A) Autoportage pour ou contre ?

L'autoportage est le fait que la tente soit capable après le montage des arceaux de tenir toute seule sans piquet. Cette structure permet de ne pas être tributaire de la qualité du sol pour le maintien de la tente. En effet, une tente autoportante peut s'accrocher à des arbres et autre pierre (on peut aussi imaginer positionner la tente sur du béton par exemple en se mettant sous un refuge de fortune ! Les autoportantes sont aussi souvent utilisées dans les zones à neige. De plus, cela permet facilement de retourner et secouer la tente pour faire partir les gouttes d'eau et les saletés à l'intérieur de la tente. L'autoportage est donc un choix pertinent. Pour autant, ne vous focalisez pas uniquement sur ce type de tente. En effet, ce type de tente rencontre des limites au niveau de la place par exemple. Une tente tunnel aura l'avantage d'avoir un volume bien plus intéressant. Ici, c'est à vous de trancher selon votre ressenti, vos besoins et votre budget.

 

B) Tente avec une simple ou une double paroi ?

Double paroi tenteLes tentes sur le marché propose deux types de construction. La simple paroi et la double paroi. Comme son nom l'indique, la simple paroi est toute seule c'est à dire que seul une bâche vous protège des conditions extérieurs.

Le principal avantage est que la légèreté s'en ressentira et que vous aurez sans doute un peu plus de place à l'intérieur de votre tente car la double paroi consomme du volume. Malheureusement le phénomène néfaste se situe dans le fait que la condensation risque de sévir très fortement dans ce type de tente (comptez environ 1 litre d'humidité par personne et par nuit).

Aussi, si la tente que vous achetez n'est pas pourvue de moustiquaire aux fenêtres et à la porte vous risquez d'en pâtir (chaleur + piqûres). Rigolant

La tente double paroi se compose en plus de la bâche imperméable d'une toile interne qui permet de gérer plus facilement la condensation. Les gouttelettes de condensation vont longer cette seconde paroi pour descendre par terre sans vous opportuner. L'autre avantage réside dans le fait que l'isolation est meilleure grâce au matelas d'air qui se forme entre la première et la seconde paroi.

Attention par contre à ne pas coller la seconde paroi à la première lors de grosse pluie ou lors de nuit très humide car implacablement, vous humidifierez vos affaires et le sac de couchage le premier. Il faudra donc veillez à avoir suffisamment d'espace entre les deux parois et dans la tente pour ne pas appuyer sur les parois latérales.

Pour moi, il est plus sage de partir sur une tente double paroi même si le prix et le poids s'en fera ressentir. En effet, les avantages dépassent les inconvénients. Aussi, vous pourrez l'utiliser en hiver et vous aurez plus chaud car la zone d'air entre les deux parois isole. Il est à noter que certaines tentes permettent même de mettre uniquement la seconde paroi ce qui, en été, ou dans des zones chaudes, est extrêmement intéressant (fait office de moustiquaire) ! Pensez-y si vous devez aller dans ce type de zone. En plus vous aurez une vue sur les étoiles !

 

C) Une bâche sous la tente : pourquoi faire ?

Tapis de sol pour tenteEmporter une bâche de sol permet de protéger la tente des possibles matériaux abrasifs (pierres, branches …) mais aussi cela permet d'augmenter la capacité d'étanchéité au sol. La bâche permet également de couvrir le sol dans l'abside ce qui a l'avantage de garder au propre les affaires que vous entreposerez. Attention par-contre en choisissant votre bâche.

Optez pour une bâche légère et aux dimensions de votre tente. On peut bien-sûr imaginer découper celle-ci aux bonnes dimensions. Aussi, méfiez-vous en installant cette bâche et faites en sorte de ne pas faire dépasser la bâche à l’extérieur afin d'éviter que la pluie ne se glisse sous la tente. La marque Vaude fait souvent un tapis de sol adapté sur ses tentes.

 

D) La ventilation : un point à ne pas négliger !

Fenêtre ventilation tenteLa ventilation dans une tente est un critère important. En effet, les individus qui respirent la nuit génère de l'humidité et du CO2 (dioxyde de carbone). Il faut donc veiller à ce qui y ait une ou plusieurs petites fenêtres.

Les fenêtres devront être pourvues dans le cas d'une tente mono-paroi d'une moustiquaire. De plus, il est plus confortable de pouvoir les fermer si vous camper en camping et souhaitez être à l’abri des regards indiscrets. En hiver, lors de grand froid évitez de les fermer car l'humidité couplé au froid est plus dangereux que le froid seul.

 

E) Montage et zone de montage

Le montage doit être facile et intuitif. Le soir après une journée épuisante, la faculté mentale et physique diminuent. Une tente avec l'habitude doit pouvoir dans de bonnes conditions se monter en 5 minutes environ (dépend du type de tente). Par exemple notre tente Salewa se monte via deux arceaux et la couleur de l'arceau correspond à la couleur de son emplacement sur la tente (exemple d'une bonne conception). N'hésitez donc pas à déballer la tente et à demander de voir comment se passe le montage avant d'acheter une tente à plusieurs centaines d'euros. A noter que les arceaux se poussent et ne se tirent jamais. Dans tous les cas, ne forcez jamais lors d'un montage et essayer de rester le plus calme possibleSourire.

Vue sur l'aiguille Vercors

La zone de montage doit être choisie (si vous avez le choix) de façon réfléchie. Évitez de planter votre tente trop près d'habitations ou alors demander si vous pouvez vous installer. Si vous êtes en pleine nature, renseignez-vous des conditions de bivouac notamment si vous êtes par exemple dans une zone protégée (parc national...). Pour le reste, essayez de trouver un endroit plat, à l'abri des regards. Pour notre part, nous choisissons cet endroit souvent à « l'instinct » et l'expérience est une aide précieuse pour trouver les bons endroits. Aussi veillez quand même aux influences atmosphériques. Par exemple s'il fait chaud, chercher à vous mettre sous un arbre. S'il pleut chercher également un arbre et si un orage approche ou s'il y a de grosses rafales de vent ne vous mettez pas dessous ! Un autre point important, évitez de dormir le long des courts d'eau car il peut y avoir un risque de crue éclair et dans ces zones il fait souvent beaucoup plus froid et même en été, vous pourriez en souffrir (phénomène dit « de la cuvette »).

 

F) Faire face aux influences atmosphériques :

a) Pluie

La pluie est souvent un fléau pour le campeur, il faudra donc veiller à bien implanter sa tente et à veiller que la double paroi ne touche pas la paroi externe. Ensuite, il faut savoir qu'il est plus pratique d'avoir une tente double paroi pour faire face à la pluie. En effet, la paroi interne reste le plus souvent sèche ce qui permet le matin de la défaire de la paroi externe afin de limiter la moisissure de la tente. Aussi, il est plus pratique de secouer la paroi externe seule avant de la ranger séparément.

b) Soleil

Une exposition au soleil entraîne un réchauffement. En été, cela peut-être dérangeant mais en hiver au petit matin cela peut être bénéfique. Placez donc la tente vers l'Est ou non selon vos désires. Aussi le soleil abîme la tente à cause des rayons ultraviolets. Évitez donc de la laisser volontairement au soleil.

c) Vent

Le vent adore les tentes (enfin chahuter avec). Si vous devez être exposé à de grosses rafales (montagnes, zones littorales...), regardez déjà vers une tente qui résiste bien à ce phénomène. Ensuite, lors du montage, ne mettez pas l'entrée face au vent car lorsque vous ouvrirez, le vent s’engouffrera dedans et pourrait faire décoller celle-ci !

Arnachez bien la tente avec les piquets et/ou avec les cordelettes que l'on pourra accrocher à un arbre ou ajouter une pierre sur le piquet. Aussi, faites en sorte d'orienter le plus petit côté vers le vent afin de limiter l'effet « cerf-volant ». 

Cabane pour randonneur

d) Neige & Froid

La neige pause plusieurs soucis. Le premier est de planter correctement sa tente avec des piquets (surtout si votre tente n'est pas autoportante). Si la neige est molle au sol, creusez pour essayer d'en trouver de la dure ou tasser là avec votre pelle pour aménager une plateforme. Aussi, emportez avec vous des piquets plus larges pour une meilleure accroche.

Vous pouvez aussi utiliser vos bâtons comme ancrage ou vos piolets. L'accumulation sur le toit peut se retrouver tellement important que la tente peut s'effondrer sur vous ce qui peut se révéler dangereux (étouffement). Si la tente est complètement recouverte et qu'elle ne s’effondre pas, il peut avoir aussi un risque d'asphyxie surtout si vous êtes en altitude (plus assez d'aération et concentration de CO2). N'hésitez donc pas à dégager la neige ! S'il y a assez de neige, vous pouvez faire un trou de 50 à 60 cm dans l'abside afin de fabriquer un « puit à froid ». Le trou capte le froid et laisse l'air chaud passer au dessus .

e) Orage

L'orage est un phénomène violent souvent accompagné de pluie et de vent (Cf. les cas au dessus). Il faudra veiller à bien implanter la tente pour ne pas risquer un arrachage. Aussi, éloignez vous au maximum des arbres et des falaises afin que rien ne vous tombe sur la tête. Si cela devient trop violent essayez de trouver un autre abri (cabane...).

 

G) Influences topographiques :

a) Arbre & Racine & Pierre

Ces trois éléments peuvent être potentiellement dangereux. Les pierres et les arbres au niveau des chutes et des racines au niveau de votre tente et de votre dos !

b) Préparation de repas et feu de camp

Fonte de la neige avec un réchaud essenceLe repas doit être fait à l’extérieur de votre tente si vous souhaitez utiliser un réchaud. Le fait d'utiliser un réchaud à l'intérieur est dangereux : vous risquez de mettre le feu à votre tente et le combustible pourrait émettre des gaz dangereux comme le monoxyde de carbone (CO). Le monoxyde de carbone est un gaz inodore qui vous plonge très rapidement vers un coma souvent mortel. Si vous souhaitez manger à l'intérieur à cause d'une grosse pluie, préférez un repas froid !

Aussi, pensez que dans les zones à très gros animaux (ours, sangliers...), il est nécessaire de manger loin de son campement afin de ne pas les attirer. Vos provisions devront aussi être suspendues loin de votre bivouac. Vous pouvez aussi imaginer faire un feu de camp pour vous réchauffer. Faites attention à bien maîtriser ce dernier (par exemple en mettant des pierres autour du foyer). Aussi, vérifiez que vous n'êtes pas dans une zone très sèche et sensible au feu. Renseignez-vous sur l'autorisation des feux dans le secteur car être considéré comme un pyroman n'est pas une option !

 

c) Lac et cours d'eau

Les cours d'eau sont à vérifier, il peut y avoir un phénomène de crue éclair mais aussi un phénomène de cuvette (zone de froid). Essayez donc de ne pas camper le long des cours d'eau ou des lacs.

 

H) Entretien de votre tente

Il n'est pas toujours facile d'entretenir une tente. Pour son bien être pensez à utiliser un tapis de sol. Avant le rangement de la tente dans son sac, nettoyez là et essayer de la secouer. S'il y a beaucoup plus, vous pouvez séparer la paroi intérieur de celle de l'externe. Durant un voyage, il faudrait éviter de ranger la tente humide dans son sac mais dans la pratique on essaye dès que l'on peut, de l'étendre au sol pour qu'elle sèche. Si les fermetures bloquent vous pouvez les graisser avec de la cire. Si la tente est très sale, vous pouvez faire tremper cette dernière dans un bac d'eau tiède sans produits.

Après un lavage, vous pouvez réimperméabiliser et protéger (ex : anti UV = ultra violet) celle-ci avec des produits adaptés comme ceux de la gamme Nikwax ou autre (essayé et approuvé sur une veste de pluie). Le stockage doit être fait dans un endroit frais, aéré et sec. Il est apparemment conseillé de la laisser pliée mais pas compressée. Si la place vous manque, rangée là dans sa sacoche mais parfaitement sèche. Enfin, séparez les piquets de la tente afin de ne pas abîmer la voile.

En cas de trou dans la bâche, essayer de réparer avec le kit très souvent fourni avec la tente. Nettoyez bien la zone avant d'appliquer la colle et le tissu donné avec.

Bon entretien !

Panorama alpes

IV] Conclusion

Après cet article sur les différentes tentes, on relèvera toute la difficulté de choisir une tente adaptée à ses besoins. Pour autant, le marché s'adapte et ne cesse d’innover pour répondre au mieux aux nombreux utilisateurs. Vous devriez donc avec cet article être capable de vous y retrouver dans votre achat ou tout du moins prendre une orientation selon vos critères (place, utilisations, budget...). N'hésitez pas si le besoin s'en fait ressentir à me faire remonter vos critiques (positives ou constructives de préférences Rigolant) sur cet article car je n'ai en aucun cas la science infuse et vous propose là que des axes de réflexions et tuyaux pour mieux vous en sortir !

 

Bon camping à tous et à toutes !



Posté le 25/05/2011 à 21h21 par Loic
M.à.j le 10/11/2015 à 15h25

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 535603 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr